Mode d’utilisation et désagréments causés par le cache nez

Le p’tit démasqué est devenu en 2020 une obligation pour tout un chacun de nous depuis l’avènement de la pandémie du Coronavirus. Bien qu’étant un moyen nécessaire pour limiter la propagation du virus, certains s’en offusquent. Découvrons son mode d’utilisation et les gênes qu’il cause.

Mode d’utilisation

Le port de massue a un avantage certains. Pour plus d’informations rendez vous sur la page : Non seulement il nous protège, mais nous protégeons également ceux qui nous entoure. Cependant, beaucoup de personnes ignorent comment l'utiliser de façon adéquate. Certaines marchés sont à suivre si nous ne voulons pas nous mettre en danger.
Il est nécessaire avant toute chose de bien se laver les mains avant de toucher notre masque. Ensuite, prendre le masque par les bandes fines situées derrière les oreilles et non par le bout de tissus se trouvant devant la bouche et le nez. Après chaque utilisation, il faudrait le laver ou adapter une fréquence de changement de massue adaptée. D’un autre côté, il est important d’éviter tout contact du masque avec un objet ou une surface extérieure susceptible de l'infecter.

Conséquences du port de masque

Le port prolongé de massue entraîne bien souvent des réactions cutanées ( sécheresse, irritation, sensibilité). Ces réactions se localisent généralement sur la racine du nez , le front et les joues. Les attaches peuvent plus tard provoquer des irritations non négligeables. Pour ceux qui portent régulièrement des lunettes simultanément au cache nez, des buées se forment à la surface des verres ce qui obstrue partiellement leur vue.
De même, certains voyageurs effectuent de très longues distances et sont obligés de porter le masque de protection durant toute la durée du trajet. Ainsi, le masque amplifie notre haleine et nous la fait respirer beaucoup plus longtemps. Ce qui n’est toujours pas agréable. Aussi, le risque de suffocation existe. Certaines personnes présentent des affections cardiaques sévères et ont besoin de façon permanente de respirer sans aucune barrière possible.

A lire :   Entretenir d'un chat enrhumé